Sébastien Vincini et Emilienne Poumirol, lors de la signature de la convention cadre autour des sapeurs-pompiers volontaires de Haute-Garonne (Photo CD31, Aurélien Ferreira).

Sébastien Vincini et Emilienne Poumirol, lors de la signature de la convention cadre autour des sapeurs-pompiers volontaires de Haute-Garonne (Photo CD31, Aurélien Ferreira).

Unis pour favoriser l’activité des sapeurs-pompiers volontaires de Haute-Garonne. Le Département et le SDIS 31 ont signé un accord pour accompagner cette force vive indispensable au bon fonctionnement de la sécurité quotidienne des populations sur l’ensemble du département.

Ce vendredi 5 octobre 2018, Emilienne Poumirol, présidente du Conseil d’administration du SDIS 31, Sébastien Vincini, rapporteur du budget et en charge du personnel départemental et le Colonel Sébastien Vergé, directeur départemental des services d’incendie et de secours de la Haute-Garonne (SDIS 31) ont signé une Convention cadre afin de favoriser les missions des agents du Conseil départemental exerçant une activité de sapeurs-pompiers volontaires au sein de la collectivité.

Cette nouvelle convention prévoit 30 jours de formation durant les trois premières années du premier engagement, 10 jours par an consacrés à l’encadrement de stages autorisés par le SDIS 31, en qualité de formateur, ainsi que 5 jours par an leur permettant de participer aux différentes instances du SDIS, tels que le Conseil d’administration et le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT).

41 employés du Conseil départemental sont actuellement concernés. Par ailleurs, 12 autres agents exercent une activité de sapeurs-pompiers volontaires dans des départements limitrophes.

Grâce à ce partenariat, le Conseil départemental de Haute-Garonne renforce son soutien au rôle indispensable des sapeurs-pompiers volontaires, en particulier sur le territoire rural, car ces agents volontaires assurent, aux côtés des sapeurs-pompiers professionnels, les missions opérationnelles du SDIS 31 : secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes et leur évacuation, protection des personnes, des biens et de l’environnement en cas de péril ainsi que les missions de protection et de lutte contre l’incendie.

Désormais, avec cet accord, les heures de formation des agents volontaires ne sont plus décomptées sur leurs congés payés. Le Conseil départemental accorde en effet une possibilité de disponibilité opérationnelle totale, exceptionnelle ou de retard sur le poste de travail. En 2017, 51 890 interventions ont été réalisées par les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires sur le département de la Haute-Garonne.

En employant des sapeurs-pompiers volontaires, le Département souhaite encourager l’engagement citoyen de ses agents et disposer en son sein d’interlocuteurs compétents en matière de prévention et de sécurité ainsi que de secouristes expérimentés.

Pyrénéesinfo Toulouse, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*