Georges Méric, le président du Département de Haute-Garonne, ne veut pas du contrat financier imposé par l'Etat (Photo DR).

Georges Méric, le président du Département de Haute-Garonne, ne veut pas du contrat financier imposé par l’Etat (Photo DR).

Les élus départementaux de Haute-Garonne disent non à l’Etat. Réunis en session ce mardi 26 juin 2018, ils ont affirmé leur refus de signer le contrat financier avec l’Etat. «Cette contractualisation nie le principe de libre administration des collectivités locales établi par les lois de décentralisation», estime le président Georges Méric.

Depuis 2013, grâce à la maîtrise de ses dépenses de fonctionnement, le Département fait la preuve d’une gestion vertueuse, qui lui permet de maintenir un niveau d’investissements significatif sans augmenter les impôts, tout en restant un Département parmi les moins endettés.

Les élus départementaux relèvent par ailleurs dans le dispositif proposé par l’Etat un certain nombre de faiblesses et d’incohérences qui conduirait, s’il venait à être mis en œuvre, à envisager une dégradation des services publics ou la remise en cause de la gratuité de certains services impactant le pouvoir d’achat des Haut-Garonnais

«Le choix de ne pas s’engager dans le pacte financier traduit la volonté du Département d’assumer ses responsabilités et de poursuivre le déploiement des politiques publiques mises en œuvre en Haute-Garonne depuis 3 ans, qui constituent autant de leviers pour lutter contre les fractures sociales et territoriales en offrant à tous un accès à des services publics de qualité partout sur le territoire», conclut Georges Méric.

Pyrénéesinfo Toulouse, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*