Des ruches sont installées près des pistes de l'aéroport de Toulouse Blagnac, en attendant la production des premiers pots de miel (Photo DR).

Des ruches sont installées près des pistes de l’aéroport de Toulouse Blagnac, en attendant la production des premiers pots de miel (Photo DR).

Alors que leur quotidien est parfois malmené à la campagne en raison des pesticides utilisés dans les champs, les abeilles ont trouvé asile dans le milieu urbain. Petit à petit, elles envahissent les villes pour y butiner et produire leur miel.

L’aéroport de Toulouse Blagnac a décidé de les accueillir sur le tarmac. Grâce à la participation de l’apiculteur professionnel Jean-Claude Chibarie, 24 ruches ont été installées sur les abords des pistes. «Nous voulions montrer qu’un aéroport urbain tel que le nôtre peut accueillir des abeilles, leur offrir un cadre de vie propice à leur épanouissement et, pourquoi pas, produire du miel», explique Jean-Michel Vernhes, le président du directoire de l’Aéroport Toulouse Blagnac.

30 000 m2 de terrains à ensemencer seront le parcours de jeu des centaines de milliers d’abeilles qui ont élu domicile sur le site de l’aéroport. A charge pour elles de produire le miel qui sera commercialisé sous la marque « Ciel et Miel », au printemps prochain.

L’objectif de la plateforme aéroportuaire de la Haute-Garonne est d’agir pour la biodiversité, et valoriser la qualité environnementale du site. 200 ruches et 9 millions d’abeilles sont attendues d’ici 2022.

Pyrénéesinfo Toulouse, Eric BENTAHAR.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*