Georges Méric, le président de Haute-Garonne, a lancé les réunions territoriales à Gourdan-Polignan (Photo DR).

Georges Méric, le président de Haute-Garonne, a lancé les réunions territoriales à Gourdan-Polignan (Photo DR).

Le Département de Haute-Garonne part à la rencontre des élus locaux du territoire. Ce mardi 9 octobre 2018 à 19h, le président du Conseil départemental, Georges Méric, a lancé à Gourdan-Polignan un cycle de 18 réunions de territoire sur l’ensemble du département, afin d’échanger avec les élus locaux sur leurs problématiques, leurs besoins et les moyens mis à leur disposition par la collectivité.

Cette réunion fera suite à la signature des contrats de territoire 2018 avec les maires de la Communauté de communes Pyrénées Haut-Garonnais de 17h à 19h, qui prévoient la réalisation de 41 équipements publics pour un budget de 1 777 856 euros.

A cette occasion, Maryse Vézat Baronia, vice-présidente en charge de l’aménagement du territoire, présentera les dispositifs innovants mis en place par le Conseil départemental pour soutenir les collectivités dans leur développement.

Outre les contrats de territoire lancés en 2016 dans l’objectif de soutenir les projets d’équipements publics des communes et intercommunalités de la Haute-Garonne, le Département a créé en 2018 un nouveau dispositif intitulé «Carte blanche» afin d’accompagner les initiatives locales innovantes portées par les intercommunalités. Le Conseil départemental a par ailleurs développé une offre «ingénierie» à destination des collectivités locales, via une plateforme unique qui regroupe l’ensemble des acteurs concernés, dont la société publique locale Haute-Garonne Développement.

Par la suite, Patrice Rival, vice-président en charge de l’agriculture, de la ruralité et de la montagne, présentera le nouveau Syndicat mixte Haute-Garonne Montagne, créé par le Département pour gérer les 4 stations de ski haut-garonnaises.

«Le Conseil départemental a créé une relation de proximité forte avec les communes et intercommunalités haut-garonnaises dans l’objectif de soutenir leur développement, de garantir l’équilibre du territoire et ainsi de réduire la fracture territoriale. Les outils innovants de solidarité territoriale mis en place par notre collectivité témoignent chaque jour de leur efficacité. C’est la raison pour laquelle nous nous opposons fermement à l’application du modèle lyonnais, souhaitée par l’Elysée, qui représente une réelle menace pour l’efficacité de notre action. En effet, cette métropolisation forcée aurait pour conséquence l’abandon de 93% du territoire haut-garonnais», souligne Georges Méric, le président du Département de Haute-Garonne.

Pyrénéesinfo Toulouse, Communiqué.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*