Il arrive bien souvent de voir des jeunes se donner à des activités illicites pour subvenir à leurs besoins. Le commerce des stupéfiants est l’une de ses activités et contre lesquelles les autorités de Toulouse s’acharnent en tout temps. Dans cette lutte, des jeunes dealers sont interpellés par la police de cette ville.

La jeunesse de Toulouse face au commerce des stupéfiants

La jeunesse de la ville de Toulouse est de plus en plus en proie de gain facile. Quand bien même des activités sont interdites, nombreux sont encore ses jeunes gens qui défient les autorités. La vente des herbes, cocaïnes, héroïnes, cannabis, etc. est devenue chose courante chez ces derniers. C’est ainsi que la police déploie des agents sur le terrain afin de mettre la main sur ces jeunes hors la loi.

Au cours de récentes opérations menées par les agents de la police dans les coins des quartiers de la ville, plusieurs jeunes ont payé les frais de la vente des stupéfiants. Des Pradettes aux Colomiers passant par la Bagatelle et Amouroux, etc., la course-poursuite a été fructueuse pour les éléments de la brigade anticriminalité. Plusieurs grammes de cocaïnes, d’herbes, de cannabis et d’ecstasy ont été saisis chez certains d’entre ces jeunes.

Les interpellations aux Pradettes et à Colomiers

Surpris et interpellé par la police, un jeune dealer de 16 ans à subit les sanctions de la loi après que les éléments de la police ont découvert en sa possession plus de 35 grammes de stupéfiants de différentes variétés ainsi qu’une somme de 400 euros dans la zone des Pradettes.

Le même scénario s’est produit à Colomiers avec cette fois-ci un jeune âgé de 5 ans de plus que celui des Pradettes. Malheureusement, ce dernier n’a pas pu aller au bout de son opération. Il a été dépouillé de toute sa quantité d’herbe de cocaïne ainsi que de son avoir en liquide puis placé en garde à vue.

Les interpellations à Bagatelle et Amouroux

À Bagatelle, il a fallu faire un peu de footing avant que les forces de la brigade anticriminalité ne viennent à bout de deux jeunes dealers de moins de 20 ans. Ils détenaient sur eux une somme totale de 800 euros et un peu de cocaïne. La même opération s’est déroulée à Amouroux où le bilan fait état de plusieurs variétés de stupéfiants saisies chez un adolescent de 16 ans. Ce dernier est remis au parquet qui se chargera de la sanction à lui infliger.

Beaucoup d’autres quartiers de Toulouse sont victimes de cette pratique comme c’est le cas des Izards. Heureusement les citoyens peuvent compter sur la présence effective des hommes armés dans ces lieux pour traquer et décourager ses jeunes.